Les Miels


Deux sortes de miel …

Miel de nectar :

Les glandes nectarifères des plantes sécrètent un suc riche en sucre, le nectar, dont le parfum attire les abeilles et d’autres insectes. C’est une fois butiné par les abeilles que ce nectar devient miel de Fleurs.trésor de la ruche
Plus d’une centaine de substances différentes, variables selon l’origine géographique, botanique, est présente dans le miel.
Le miel contient outres les sucres simples et complexes, des protéines en faible quantité (moins de 1%), provenant des pollens présents, des acides aminés, des vitamines, des enzymes, des minéraux qui représentent environ de 0,2% pour les miels de nectar, jusqu’à 1% pour les miels de miellat, des acides organiques 0,3%, principalement l’acide gluconique, des substances aromatiques ayant des propriétés antibiotiques et médicales.

Miel de Miellat ou de Fleurs

Contrairement au nectar qui d’origine végétale, le miellat est liquide épais, visqueux et collant, excrété par des insectes suceurs, le plus souvent des pucerons.

Les abeilles viennent sucer le miellat laissé sur les feuilles et les aiguilles des végétaux par les pucerons.

Les miellats sont riches en maltose et sucres complexes. Ils sont récoltés par les ouvrières sur les plantes et arbres hébergeant des pucerons comme les sapins, les épicéas, les tilleuls, les chênes, les érables etc.




Le miel est la nourriture de l’abeille mais il faut des conditions optimales pour butiner. Il lui faut une température minimum de 12 °, un bel ensoleillement, et peu ou pas de vent. Les abeilles sortent aux heures les plus chaudes de la journée. Chaque voyage leur permet de rapporter environ de 40 mg de nectar, ce qui signifie que, pour fabriquer 1 kg de miel, il faut à peu près 50 000 vols et d’un million de fleurs visitées.

Ce chiffre peut paraître énorme mais, par une très belle journée, le tiers de l’essaim (soit entre 15 000 et 20 000 individus) peut quitter la ruche pour aller butiner et produire ainsi jusqu’à 6 kg de miel.

Les abeilles consomment entre 50 et 100 kg de miel par an, l’apiculteur en récupérera environ 10 %. En effet, il faut toujours veiller à laisser dans la ruche une quantité suffisante de miel, et notamment ne pas toucher à celui qui entoure le couvain.

Il existe une innombrable variété de miel, les plus connus sont le colza, l’acacia, le tilleul, le thym, la lavande, de châtaigner, de sapin  etc…

La composition du miel :

Eau : environ 17 %, Fructose : environ 40 %, glucose : environ 30 %,…vitamines, minéraux et oligoéléments (calcium, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, …) des protéines, des acides aminés etc.

Conseils d’utilisation :

Conservez le miel à l’abri de la lumière, de l’humidité et de la chaleur. l’idéal et à 14 ° dans une pièce non humide dans l’obscurité

Si vous avez l’habitude de sucrer vos tisanes avec du miel, ne faîtes pas chauffer votre tasse à plus de 40 ° car sinon le miel en perdrait tous ses bienfaits !

Pour une utilisation optimale, laisser fondre une cuillère à café de miel de votre choix dans votre bouche.